21 et 22 novembre 2020 à QUETTEHOU (50)

Films

 

 

photo agrandie

 

A la conquête de l'Everest de Thomas Dutheil

film de 44mn


 

A la conquête de l'Everest, Thomas a " vu le meilleur et le pire de l'homme "
Ce Normand est parti fin mai 2019 à la conquête de l'Everest. Il raconte son incroyable périple rythmé par l'instinct de survie, les embouteillages et le "carnage" environnemental.
Après plus d'un an de préparation, Thomas Dutheil avait réussi à collecter plus de 25 000 sur les 33 000 euros que coûte ce fantastique voyage. Au village de Ghormu, il a remis 1 000 euros de matériel à une école et fait un échange de dessins avec les élèves d'une école de Granville. (©DR)
Depuis la face sud du sommet, l'Himalaya apparaît, ainsi que le Népal et une partie du plateau tibétain.
" La frontière est bien visible, car après l'Everest, le retour au plat est flagrant, sourit Thomas Dutheil, 23 ans, sapeur-pompier professionnel à Cherbourg-en-Cotentin (Manche). L'autre moitié tibétaine était cachée par un grand nuage amené par le vent. Au sommet, nous étions une vingtaine, un peu meurtris par le froid et le vent. J'ai vu un Japonais atrophié d'un bras arrivé au sommet avec moi. C'est une très belle preuve de courage. Nous sommes restés 20 minutes. "
Je n'ai pas pleuré. Juste le bonheur d'être vivant à cette altitude.
Il faut dire que le jeune homme originaire de Granville n'a rien laissé au hasard avant cette ascension. Il était prêt pour ce grand défi. Prêt pour réaliser l'impensable. Après plusieurs semaines d'acclimatation au Népal, le pompier cherbourgeois s'est lancé le 23 mai vers le point final de son aventure : l'Everest.